Clôture de la session ordinaire de mars 2017

Dans son discours de clôture de la session ordinaire de mars le Président du Sénat, M. Léon Kengo wa Dondo a stigmatisé, les tueries et autres actes de violence qui se commettent dans certaines parties du pays.

 

En tant qu’élus du peuple, a-t-il ajouté, nous ne cesserons d’exhorter le Gouvernement à mettre tout en œuvre pour que la paix et la sécurité règnent sur toute l’étendue du territoire national.

 

26 matières étaient inscrites au calendrier des travaux de cette session, 3 provenaient du Sénat, 14 de l’Assemblée nationale, 7 du Gouvernement et 2 des Commissions mixtes paritaires.

 

Suivre son allocution sur ce lien,  .

 

Les sénateurs ont aussi voté ce jeudi, le projet de loi de Finances pour l’exercice 2017, après aplanissement des divergences avec l’Assemblée nationale par la commission mixte paritaire du parlement. Il s’agissait de 85,1 millions de FC issus de la bancarisation et du contrôle des effectifs de la Fonction Publique ainsi que l’inscription du montant de 3 milliards de FC relatif à la taxe de pollution dans les prévisions budgétaires de 2017.

C’est donc le budget de 11.524.534.946.501 Francs Congolais présenté en équilibre en recettes et en dépenses qui a été voté.

 

Au cours de cette même plénière le Sénat a validé le mandant du Sénateur Pasi Ilunda Pierre, suppléant de Feu Musema Mambakila Hyppolite, décédé en avril dernier.   

 

Le Secrétariat technique du rapporteur