Lorem ipsum dolor

Nam ultrices pellentesque facilisis. In semper tellus mollis nisl pulvinar vitae vulputate lorem consequat. Fusce odio tortor, pretium sit amet auctor ut, ultrices vel nibh.

Lorem ipsum dolor

Nam ultrices pellentesque facilisis. In semper tellus mollis nisl pulvinar vitae vulputate lorem consequat. Fusce odio tortor, pretium sit amet auctor ut, ultrices vel nibh.

Lorem ipsum dolor

Nam ultrices pellentesque facilisis. In semper tellus mollis nisl pulvinar vitae vulputate lorem consequat. Fusce odio tortor, pretium sit amet auctor ut, ultrices vel nibh.

Lorem ipsum dolor

Nam ultrices pellentesque facilisis. In semper tellus mollis nisl pulvinar vitae vulputate lorem consequat. Fusce odio tortor, pretium sit amet auctor ut, ultrices vel nibh.

Le Sénat autorise la ratification de l’accord-cadre portant création de l’Alliance solaire internationale

Le Sénat a examiné ce samedi 29 septembre 2018 le projet de loi autorisant la ratification par la République Démocratique du Congo de l’accord-cadre portant création de l’alliance solaire internationale(ASI).

Cet accord-cadre a été signé à Marrakech le 15 novembre 2016 par plusieurs pays dont la République Démocratique du Congo.

Ce projet de loi permettra  au Gouvernement de pourvoir à une bonne partie du pays les installations photovoltaïques vu que  la République Démocratique du Congo se trouve dans une bande d’ensoleillement très élevée.

Dans la présentation l’économie générale de ce projet devant le Sénat, le Ministre  de l’énergie et Ressources hydrauliques M. INGELE IFOTO  a évoqué  les limites des systèmes énergétiques Congolaises ainsi que les avantages qu'il y aura pour la République Démocratique du Congo de signer l'Accord-cadre pour la création de l'Alliance Solaire Internationale dans le domaine de l’énergie renouvelable.

Pour M. INGELE IFOTO, l’énergie solaire est essentielle pour lutter contre le changement climatique. La mise en œuvre de cet accord-cadre permettra d’électrifier par des centrales solaires, les chefs-lieux de nouvelles provinces non encore électrifiés, a-t-il affirmé, et aussi l'électrification par voie solaire, avec réseaux isolés, de 1000 villages par an étant donné que la République Démocratique du Congo compte environ 76.000 villages.

Lors du débat général, les Sénateurs ont exprimé leurs observations sur la priorité du Grand barrage Inga en lieu et place de ce projet  de l’alliance solaire internationale(ASI) ; la mise en œuvre des projets KAKOBOLA, KATENDE, MOBAYI MBANGO pour permettre aux industrielles de fonctionner.

Prenant la parole, le Ministre de l’Énergie et Ressources Hydrauliques, a réaffirmé que l’accord-cadre portant création de l’alliance solaire internationale(ASI) est une question d’opportunité, de faisabilité. Le  projet Grand Inga, qui ferait de la République Démocratique du Congo la puissance Africaine de l’énergie hydroélectrique est toujours au cœur des plans d’actions  de son ministère. Néanmoins, il est difficile d’électrifier tous les sites de la RD Congo par Inga d’où l’énergie solaire photovoltaïques pourrait combler ce déficit énergétique actuellement.

Vu l'urgence pour la ratification de cet Accord-cadre pour la création de l'ASI au 30 septembre courant, les Sénateurs ont voté à l’unanimité sur les bancs ce projet de loi.

 

Le Secrétariat Technique du Rapporteur